Qualité

Le score PI-QUAL améliore la qualité variable des IRM de la prostate

Selon une étude prospective multicentrique parue le 10 octobre 2023 dans Radiology, le score PI-QUAL (Prostate Imaging Quality) indique une forte variabilité de la qualité des séquences d'IRM de la prostate. Ce score permet toutefois de pallier en partie cette variabilité, en servant de retour aux équipes radiologiques pour améliorer leurs séquences.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 24/11/23 à 7:00 Lecture 2 min.

Les changements de protocoles d'IRM de la prostate utilisant le score PI-QUAL peuvent améliorer substantiellement la qualité des examens, selon une étude multicentrique prospective italienne. Ci-dessus, les images du dessous sont des améliorations des trois séquences du dessus suite au feedback d'un score PI-QUAL inférieur à 5. © Giganti et coll., Radiology | CC BY 4.0

Faisant face à une haute variabilité en termes de qualité d'image, l'IRM de la prostate a besoin d'une quantification de ses fluctuations afin de s'améliorer. C'est pourquoi des chercheurs anglais ont monté un essai prospectif multicentrique et international afin d'évaluer la qualité des séquences d'IRM de la prostate et de déterminer si l'utilisation dans ce but du score PI-QUAL (Prostate Imaging Quality) pouvait également améliorer la qualité des protocoles d'IRM employés. Leurs résultats sont parus mi-octobre dans Radiology [1].

Deux phases d'étude

Les auteurs ont mené leur étude en deux phases. Dans la phase I, 41 centres de 18 pays ont soumis 355 IRM multiparamétriques de la prostate obtenues à partir de 71 machines à deux radiologues experts pour évaluation PI-QUAL des images associées aux machines. Toutes les machines ont obtenu un score égal ou supérieur à 3, signifiant que les images produites étaient de qualité diagnostique suffisante.

Les séquences dynamiques injectées pa

Il vous reste 65% de l’article à lire

Tech Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Tech Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DE LANCEMENT

1€

pendant 1 mois
puis 13 €/mois

S’abonner à Tech Imago

Auteurs

François Mallordy

Bibliographie

  1. Giganti F., Ng A., Asif A. et coll., « Global Variation in Magnetic Resonance Imaging Quality of the Prostate », Radiology, 10 octobre 2023. DOI : 10.1148/radiol.231130.

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Tech Imago

16 Juil

14:00

Des patients ayant reçu des doses relativement élevées de rayonnements au scanner (≥50 mSv) seraient plus susceptibles de mourir dans les deux années suivant l'administration de ces doses. Cependant, près d'un tiers à la moitié d'entre eux sont restés en vie dix ans après leur examen de scanner (étude).

7:30

Une étude publiée dans Radiography conclut que le fait de fournir les raisons des refus de demandes d'IRM dans un contexte de lombalgie pourrait servir d'outil pédagogique pour les cliniciens et contribuer à la réduction des IRM de faible valeur.
15 Juil

16:05

Un article paru dans Radiology présente le point de vue de la RSNA et de la société d'informatique médicale et d'intervention assistée par ordinateur (MICCAI) sur les considérations réglementaires, cliniques, culturelles et techniques essentielles à une adoption réussie de l'IA en imagerie.

7:30

Le SUVmax dans l'amygdale palatine est un indicateur efficace de la valeur de captation maximale des ganglions lymphatiques cervicaux non-malins chez les enfants lors d'un examen de TEP au [18F]-FDG, concluent des chercheurs israéliens dans EJNM.
Tech Imago

GRATUIT
VOIR