Effets indésirables

La radiothérapie pour le cancer du sein liée à un risque plus élevé de développer un cancer de la peau

Selon une étude publiée dans JAMA Network Open, les femmes dont le cancer du sein est traité par radiothérapie sont beaucoup plus susceptibles de développer un cancer de la peau non kératinocytaire post-traitement, en particulier le mélanome et l’hémangiosarcome.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 03/04/24 à 7:00 Lecture 2 min.

Les personnes traitées étaient 57 % plus susceptibles que la population générale de développer un cancer dans ou autour de la peau du sein (photo d'illustration). D. R.

Les patients traités pour un cancer du sein par radiothérapie ont plus de risques de développer un cancer de la peau, conclut une étude menée par des chercheurs de la Stanford School of Medicine en Californie (États-Unis). « Plusieurs études ont associé aux traitements du cancer du sein tels que la radiothérapie un risque accru de cancer secondaire du poumon, de maladie cardiovasculaire et de dommages aux tissus environnants. En revanche, le risque global à long terme de cancers de la peau non kératinocytaires (c’est-à-dire non épidermoïdes ou basocellulaires, NDLR) n’est pas encore connu », indiquent ces derniers dans un article publié dans JAMA Network Open [1].

La radiothérapie comme facteur de risque

Ils ont donc étudié l’hypothèse selon laquelle la radiothérapie pour le cancer du sein augmente le risque de cancers de la peau non kératinocytaires subséquents, en particulier lorsque ces cancers sont localisés à la peau du sein ou du tronc, cette zone étant la plus susceptible d’êt

Il vous reste 73% de l’article à lire

Tech Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Tech Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DE LANCEMENT

1€

pendant 1 mois
puis 13 €/mois

S’abonner à Tech Imago

Auteurs

Solenn Duplessy

Bibliographie

  1. Rezaei S. J., Eid E., Tang J. Y. et al, « Incidence of Nonkeratinocyte skin cancer after breast cancer radiation therapy », JAMA Network Open, mars 2024, vol. 7, n° 3. DOI : 10.1001/jamanetworkopen.2024.1632.

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Tech Imago

13:30

L’ajout de la TEP-TDM au F-18 fluroestradiol (FES) à la biopsie et l’immunohistochimie peut augmenter la précision diagnostique du statut des récepteurs d’œstrogènes dans le cancer du sein, en particulier en présence de lésions multiples. Les avantages s’expriment dans l’évitement des biopsies répétées et des traitements inutiles, indique une étude, qui identifie également de potentielles économies de coûts.

7:45

L’imagerie en phase tardive ne fournit pas d’information diagnostique supplémentaire significative chez les patients qui passent un scanner multiphasique pour évaluer une suspicion d’hémorragie active, mais elle est associée à une augmentation de la durée de l’examen et de l’exposition aux rayonnements (étude).
23 Mai

13:31

Un algorithme de reconstruction quantique itérative (QIR) peut améliorer la qualité des images d'angiographie coronarienne de haute résolution sans compromettre la netteté de l'image ou les mesures précises de sténose, indique une étude publiée dans European Journal of Radiology

7:31

Dans une étude incluant près de 5000 patients, des caractéristiques telles que l'origine ethnique et l’âge étaient susceptibles d’engendrer des résultats faussement positifs après des examens de tomosynthèse mammaire numérique interprétés à l’aide d’un algorithme d’IA approuvé par la FDA.

Tech Imago

GRATUIT
VOIR