Cryoablation

Comment le manipulateur participe à la prise en charge des nodules d’endométriose pariétale

Lors des journées manipulateurs du congrès de la SIFEM 2024, le 14 juin dernier, Maxime Laurent et Sabah Tarhini ont décrit le rôle des manips dans la prise en charge des patientes atteintes d'endométriose pariétale, lors du diagnostic et du traitement par cryoablation.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 28/06/24 à 7:00, mise à jour le 28/06/24 à 11:37 Lecture 5 min.

Dans le cadre de la prise en charge pluridisciplinaire des nodules d’endométriose pariétale, le manipulateur radio joue un rôle important que ce soit lors du diagnostic, pendant le traitement et post-traitement. © Solenn Duplessy

L’endométriose pariétale, la forme la plus fréquente d’endométriose extrapelvienne, représente de 0,3 à 3,5 % des cas d’endométriose, a rappelé Maxime Laurent, manipulateur radio, lors des journées manipulateurs du congrès 2024 de la Société d’imagerie de la femme (SIFEM). « Son diagnostic est souvent peu connu et souvent posé tardivement, avec une errance diagnostique estimée à environ 7 ans, comme pour l’endométriose », révèle-t-il.

Des symptômes associés à l’endométriose

Les nodules d’endométriose pariétale peuvent se retrouver dans la peau, dans le muscle de la paroi abdominale et/ou pelvienne, ainsi que dans les tissus sous-cutanés adjacents, explique l’orateur. Ils sont souvent associés à des symptômes classiques de l’endométriose pelvienne, tels que la dysménorrhée, la dyspareunie, la dyschésie, et souvent une induration palpable, énumère-t-il.

Un examen clinique par un gynéco

Il est donc essentiel, selon Maxime Laurent, qu’un bon examen clinique soit réalisé en amont par le

Il vous reste 87% de l’article à lire

Tech Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Tech Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DE LANCEMENT

1€

pendant 1 mois
puis 13 €/mois

S’abonner à Tech Imago

Auteurs

Solenn Duplessy

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Tech Imago

16 Juil

14:00

Des patients ayant reçu des doses relativement élevées de rayonnements au scanner (≥50 mSv) seraient plus susceptibles de mourir dans les deux années suivant l'administration de ces doses. Cependant, près d'un tiers à la moitié d'entre eux sont restés en vie dix ans après leur examen de scanner (étude).

7:30

Une étude publiée dans Radiography conclut que le fait de fournir les raisons des refus de demandes d'IRM dans un contexte de lombalgie pourrait servir d'outil pédagogique pour les cliniciens et contribuer à la réduction des IRM de faible valeur.
15 Juil

16:05

Un article paru dans Radiology présente le point de vue de la RSNA et de la société d'informatique médicale et d'intervention assistée par ordinateur (MICCAI) sur les considérations réglementaires, cliniques, culturelles et techniques essentielles à une adoption réussie de l'IA en imagerie.

7:30

Le SUVmax dans l'amygdale palatine est un indicateur efficace de la valeur de captation maximale des ganglions lymphatiques cervicaux non-malins chez les enfants lors d'un examen de TEP au [18F]-FDG, concluent des chercheurs israéliens dans EJNM.
Tech Imago

GRATUIT
VOIR