Nouveau protocole

La prise en charge non médicamenteuse des enfants âgés de 2 à 6 ans en IRM

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Benjamin Cauquis Le 13/12/23 à 7:00, mise à jour le 13/12/23 à 12:55 Lecture 7min.

La différence de prise en charge est clairement en faveur de la non-sédation (photo d'illustration). © Carla Ferrand

La prise en charge des enfants non-coopérants est quotidienne, particulièrement en IRM, salle confinée avec sa « grosse machine » qui fait du bruit, à laquelle s’ajoute la peur du soignant. En effet, l’impression peut être immense pour un enfant confronté au monde médical, qu’il soit habitué ou non. Pour cela, certains centres hospitaliers et cabinets privés n’ont d’autre choix que d’utiliser la solution médicamenteuse afin d’obtenir une totale coopération de l’enfant.

Un circuit de prise en charge unique

Nous avons la chance à l’hôpital Bicêtre – Assistance publique – Hôpitaux de Paris, d’avoir le choix de la prémédication ou non. Avec ses échecs certes, mais aussi beaucoup plus de réussites à notre actif. Pour cela, notre équipe se compose d’un manipulateur d’électroradiologie médicale et d’une infirmière dédiée à la prise en charge des enfants. Nous avons mis en place un circuit de prise en charge unique à notre service.

Préparation

Les parents sont prévenus en amont pour une év

Il vous reste 90% de l’article à lire

Tech Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Tech Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DE LANCEMENT

1€

pendant 1 mois
puis 13 €/mois

S’abonner à Tech Imago

Auteurs

Benjamin Cauquis

Manipulateur en radiologie pédiatrique Hôpital Bicêtre - AP-HP Le Kremlin-Bicêtre

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Tech Imago

22 Fév

7:30

500 millions d’euros d’« aide exceptionnelle » du gouvernement seront versés aux établissements publics et privés afin de soutenir les hôpitaux en difficultés, annonce Le monde.
21 Fév

14:40

Une étude publiée dans European Radiology, démontre que les ultrasons focalisés de faible intensité (LIFU) peuvent moduler de manière non invasive et sélective le cortex cingulaire antérieur dorsal pour réduire la perception de la douleur aiguë, les réponses autonomes et les signaux de traitement de la douleur.
20 Fév

14:00

L'exposition aux rayonnements de scanner chez des enfants et adolescents ayant subi un traumatisme crânien mineur serait associée à une incidence accrue de néoplasmes hématologiques malins (étude).

7:31

Une nouvelle méthode de segmentation automatisée permettrait une segmentation efficace et précise des organes à risque chez des patients atteints d'un cancer de la tête et du cou pour la planification de traitement en radiothérapie. Elle surpasserait les performances des experts humains en termes de temps et de précision (étude).
Tech Imago

GRATUIT
VOIR