Faibles doses d’exposition

De la surveillance dosimétrique individuelle pour tous à la surveillance radiologique ?

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Cyril Leleu Le 05/06/24 à 7:00 Lecture 6 min.

Résumé

La surveillance dosimétrique individuelle des travailleurs, mise en place dans les installations nucléaires de base (INB) s’est étendue au domaine de la santé suite aux recommandations de la CIPR 2 en 1959. Selon un rapport de la Direction générale du travail (DGT) de 2022, il faut désormais distinguer la surveillance radiologique (SR) de la surveillance dosimétrique individuelle (SDI). Les employeurs doivent justifier les déclassements dosimétriques malgré les incertitudes des mesures des dosimètres passifs. Une méthodologie robuste et des dispositifs adaptés sont nécessaires pour une surveillance efficace et une meilleure protection des travailleurs.

 

La réglementation dans le domaine de la protection contre les dangers des rayonnements ionisants en France, comme dans la plupart des pays, évolue dans le temps en fonction des recommandations d’organismes internationaux comme la Commission Internationale de Protection Radiologique (CIPR) et l'Agence internationale pour l'énergie atomique (AIEA).

Les recommandations de la CIPR

Surveillance dosimétrique dans le domaine de la santé

Suite aux recommandations de la CIPR de 1959, la surveillance dosimétrique individuelle des travailleurs a été mise en place au sein des installations nucléaires de base (INB). Cet encadrement a été rapidement élargi aux autres secteurs dont celui de la santé avec la mise en place du suivi individuel par dosimétrie passive.

Adoption et délais

Les dernières recommandations internationales de la CIPR (CIPR 103) ont été publiées en 2007 et transposées 11 ans après, en 2018. Ces délais sont autant dû à des lourdeurs administratives, qu’à la remise en cause

Il vous reste 88% de l’article à lire

Tech Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Tech Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DE LANCEMENT

1€

pendant 1 mois
puis 13 €/mois

S’abonner à Tech Imago

Auteurs

Cyril Leleu

Physicien médical Centre hospitalier de Cornouaille Quimper

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Tech Imago

13:31

L'Association française du personnel paramédical d'électroradiologie (AFPPE) et la Société française de radiologie (SFR) ont lancé un appel à candidatures pour leur Prix Recherche SFR/AFPPE dédié aux manipulateurs. Les personnes intéressées ont jusqu'au 4 septembre pour déposer leur dossier. Détails sur le site de l'AFPPE.

7:32

Des membres de l'Association française des techniciens en médecine nucléaire (AFTMN) et du Conseil national professionnel des manipulateur (CNPMEM) se sont rendus au Sénat pour participer à un groupe de travail sur la radiothérapie interne vectorisée.
13 Juin

13:54

L’embolisation de l’artère prostatique est un traitement sûr et efficace de l’hyperplasie bénigne de la prostate, améliorant les symptômes des voies urinaires inférieures et la qualité de vie, conclut une étude publiée dans Academic Radiology.

7:31

Une IRM a été officiellement inaugurée ce 22 mai au centre hospitalier de Ploërmel dans le Morbihan, d'après Ouest-France.
Tech Imago

GRATUIT
VOIR