JFR 2023

Les différents moyens d’améliorer l’écoresponsabilité de la radiologie interventionnelle

Labellisation des appareils, recyclage des produits de contraste, réutilisation de produits à usage unique, meilleur tri des déchets… Aux JFR 2023, la radiologue montpelliéraine Hélène Vernhet-Kovacsik a détaillé les leviers sur lesquels les radiologues interventionnels peuvent agir pour améliorer l'écoresponsabilité de leur activité.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 26/12/23 à 7:00 Lecture 6 min.

« On pourrait faire mieux en jetant beaucoup moins dans la poubelle jaune destinée aux déchets d'activités de soins à risques infectieux (DASRI), dont l'incinération coûte cher à l'établissement et à la planète », affirme la radiologue montpelliéraine Hélène Vernhet-Kovacsik. © François Mallordy

Vaste question que celle de l'écoresponsabilité en radiologie interventionnelle (RI). Selon Hélène Vernhet-Kovacsik, PU-PH cheffe du service d’imagerie diagnostique et interventionnelle du CHU de Montpellier (34) et ancienne présidente de la Fédération de radiologie interventionnelle de la Société française de radiologie (FRI-SFR), « l'écoresponsabilité concerne tellement de choses différentes en RI qu'il est difficile de parler de tout ». C'est à ce sujet qu'elle s'est attaquée ce 15 octobre, à l'occasion des Journées francophones de radiologie (JFR 2023).

Des effets sur tous les organes

Particulièrement impliquée dans le sujet en tant que responsable du livre blanc de la SFR Radiologie et Écoresponsabilité, paru en 2022, l'intervenante commence par évoquer l'impact du changement climatique sur la santé humaine. « Ce n'est pas qu'un problème de pics de pollution aux particules fines. On pense d'abord aux maladies respiratoires, mais le changement climatique a aussi des effets sur à

Il vous reste 89% de l’article à lire

Tech Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Tech Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DE LANCEMENT

1€

pendant 1 mois
puis 13 €/mois

S’abonner à Tech Imago

Auteurs

François Mallordy

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Tech Imago

13:30

L’ajout de la TEP-TDM au F-18 fluroestradiol (FES) à la biopsie et l’immunohistochimie peut augmenter la précision diagnostique du statut des récepteurs d’œstrogènes dans le cancer du sein, en particulier en présence de lésions multiples. Les avantages s’expriment dans l’évitement des biopsies répétées et des traitements inutiles, indique une étude, qui identifie également de potentielles économies de coûts.

7:45

L’imagerie en phase tardive ne fournit pas d’information diagnostique supplémentaire significative chez les patients qui passent un scanner multiphasique pour évaluer une suspicion d’hémorragie active, mais elle est associée à une augmentation de la durée de l’examen et de l’exposition aux rayonnements (étude).
23 Mai

13:31

Un algorithme de reconstruction quantique itérative (QIR) peut améliorer la qualité des images d'angiographie coronarienne de haute résolution sans compromettre la netteté de l'image ou les mesures précises de sténose, indique une étude publiée dans European Journal of Radiology

7:31

Dans une étude incluant près de 5000 patients, des caractéristiques telles que l'origine ethnique et l’âge étaient susceptibles d’engendrer des résultats faussement positifs après des examens de tomosynthèse mammaire numérique interprétés à l’aide d’un algorithme d’IA approuvé par la FDA.

Tech Imago

GRATUIT
VOIR