Communication

Vous sentez-vous apte à expliquer l’IA aux patients ?

Alors que les outils d'IA investissent les centres d'imagerie, les MERM sont en première ligne pour répondre aux questions des patients. Se sentent-ils suffisamment formés et informés sur l'IA ? Ont-ils déjà été confrontés à des questions des patients sur l'utilisation de l'IA en imagerie ? Trois MERM témoignent.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 25/01/24 à 7:00 Lecture 3 min.
© Virginie Facquet

Au contact quotidien des patients, les manips sont en première ligne pour répondre à leurs questions sur leur prise en charge et le fonctionnement des machines. ©Virginie Facquet (photo d'illustration)

« Je leur expliquerais que ça ne remplace pas le personnel »

Florence Pierson

MERM en imagerie et radiothérapie à l’institut de cancérologie de Nancy

Je n’ai jamais eu de patients qui me posent des questions sur l’IA. Pas encore en tout cas. Si un jour ça arrivait, je leur expliquerais que ça ne remplace pas le personnel et que c’est juste une aide. Ils nous posent des questions sur leur traitement de radiothérapie, comment fonctionne la machine, d’où viennent les rayons… Nous utilisons un peu des outils d’IA dans notre pratique. Par exemple, en IRM, il y a des systèmes pour trouver la bonne orientation des plans de coupe, et en radiothérapie, nous employons des outils d’IA pour le contourage des organes à risque. L’IA ne m’intéresse pas plus que ça, mais c’est vrai que c’est une aide, ça permet de dégager du temps pour d’autres tâches. En radiothérapie, il y a un bénéfice à l’utiliser. Je sais qu’il existe aussi des algorithmes de reconstruction basés sur l’IA. Nous ne les utiliso

Il vous reste 79% de l’article à lire

Tech Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Tech Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DE LANCEMENT

1€

pendant 1 mois
puis 13 €/mois

S’abonner à Tech Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Tech Imago

16 Juil

14:00

Des patients ayant reçu des doses relativement élevées de rayonnements au scanner (≥50 mSv) seraient plus susceptibles de mourir dans les deux années suivant l'administration de ces doses. Cependant, près d'un tiers à la moitié d'entre eux sont restés en vie dix ans après leur examen de scanner (étude).

7:30

Une étude publiée dans Radiography conclut que le fait de fournir les raisons des refus de demandes d'IRM dans un contexte de lombalgie pourrait servir d'outil pédagogique pour les cliniciens et contribuer à la réduction des IRM de faible valeur.
15 Juil

16:05

Un article paru dans Radiology présente le point de vue de la RSNA et de la société d'informatique médicale et d'intervention assistée par ordinateur (MICCAI) sur les considérations réglementaires, cliniques, culturelles et techniques essentielles à une adoption réussie de l'IA en imagerie.

7:30

Le SUVmax dans l'amygdale palatine est un indicateur efficace de la valeur de captation maximale des ganglions lymphatiques cervicaux non-malins chez les enfants lors d'un examen de TEP au [18F]-FDG, concluent des chercheurs israéliens dans EJNM.
Tech Imago

GRATUIT
VOIR