Identification des professionnels

Les MERM intégrés au RPPS à partir de mars 2024

L’Agence du numérique en santé (ANS) a annoncé il y a quelque jours l’intégration de nouvelles professions dans le Répertoire partagé des professionnels du système de santé (RPPS). Les MERM font partie de cette intégration et auront désormais un identifiant national qu’ils garderont tout au long de leur carrière.

Le 27/02/24 à 7:00, mise à jour le 28/02/24 à 16:35 Lecture 1 min.
Manipulateur Radiographie Médipôle Dax © Carla Ferrand

Tout comme les diététiciens, les ergothérapeutes, les psychomotriciens et les techniciens de laboratoire médical, les MERM font partie des nouveaux professionnels qui figureront désormais dans le RPPS et pourront effectuer leurs démarches en ligne en cas de changement de situation via le portail eRPPS. (Photo d'illustration) D.R.

En mars 2024, les manipulateurs radio vont être intégrés au Répertoire partagé des professionnels intervenant dans le système de santé (RPPS). « Cette « bascule » de la profession dans le RPPS intervient conformément aux dispositions du code de la santé publique et concrétise une étape importante de la feuille de route du numérique en santé, dont le RPPS constitue le socle pour l’identification des professionnels », explique l’Agence du numérique en santé (ANS) dans un communiqué du 5 février.

Un identifiant unique et permanent

Tout comme les diététiciens, les ergothérapeutes, les psychomotriciens et les techniciens de laboratoire médical, les MERM font partie des nouveaux professionnels qui figureront désormais dans le RPPS et pourront effectuer leurs démarches en ligne en cas de changement de situation via le portail eRPPS.
« Le numéro RPPS (11 chiffres) est un identifiant national, unique et pérenne que le professionnel conserve tout au long de sa carrière, précise l’ANS. Contrairement au numéro ADELI, le numéro RPPS reste donc inchangé quelle que soit la mobilité géographique du professionnel sur le territoire national. »

Le répertoire ADELI amené à disparaître

L’agence précise que les professionnels ayant déjà un numéro ADELI « se verront automatiquement attribuer un numéro RPPS », rendant les identifiants ADELI obsolètes. Concernant les professionnels nouvellement diplômés, un numéro RPPS leur sera attribué après enregistrement auprès de leur agence régionale de santé (ARS) via le portail d’enregistrement eRPPS.
En 2024, l’ensemble des professionnels ADELI seront progressivement intégrés au RPPS, « ce qui mènera, à terme, au décommissionnement du référentiel ADELI », indique l’ANS.

Auteurs

Carla Ferrand

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Tech Imago

16 Juil

14:00

Des patients ayant reçu des doses relativement élevées de rayonnements au scanner (≥50 mSv) seraient plus susceptibles de mourir dans les deux années suivant l'administration de ces doses. Cependant, près d'un tiers à la moitié d'entre eux sont restés en vie dix ans après leur examen de scanner (étude).

7:30

Une étude publiée dans Radiography conclut que le fait de fournir les raisons des refus de demandes d'IRM dans un contexte de lombalgie pourrait servir d'outil pédagogique pour les cliniciens et contribuer à la réduction des IRM de faible valeur.
15 Juil

16:05

Un article paru dans Radiology présente le point de vue de la RSNA et de la société d'informatique médicale et d'intervention assistée par ordinateur (MICCAI) sur les considérations réglementaires, cliniques, culturelles et techniques essentielles à une adoption réussie de l'IA en imagerie.

7:30

Le SUVmax dans l'amygdale palatine est un indicateur efficace de la valeur de captation maximale des ganglions lymphatiques cervicaux non-malins chez les enfants lors d'un examen de TEP au [18F]-FDG, concluent des chercheurs israéliens dans EJNM.
Tech Imago

GRATUIT
VOIR