Prise en charge individualisée

Du manipulateur manutentionnaire au manipulateur soignant

Lors des 61es Journées scientifiques de l'AFPPE, Stéphane Michelutti, manipulateur formateur « Gestes et postures » au CHU de Nîmes, a présenté le concept de manutention et celui d'accompagnement à la mobilité, une forme plus complète et réhabilitée de la manutention, plus tournée vers le soin.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 21/09/23 à 7:00, mise à jour le 05/10/23 à 10:01 Lecture 4min.
Aux 61es Journées scientifiques de l'Association française du personnel paramédical d’électroradiologie (AFPPE), le jeudi 12 mai à Nancy (54), Stéphane Michelutti, manipulateur radio au CHU de Nîmes (30), a dévoilé une présentation « visant à comprendre l’intérêt de la notion d’accompagnement à la mobilité »

« Nous suivons le schéma décisionnel ALM [Aide à la mobilité de la personne aidée en prenant soin de l'autre et de soin, NDLR] de l'INRS pour accompagner nos patients, explique le MERM nîmois Stéphane Michelutti. Il nous permet d'évaluer les capacités du patient à se déplacer en autonomie, et de mettre en place une assistance appropriée si besoin. » © François Mallordy

À l'occasion des 61es Journées scientifiques de l'Association française du personnel paramédical d’électroradiologie (AFPPE), le jeudi 12 mai 2022 à Nancy (54), Stéphane Michelutti, manipulateur radio au CHU de Nîmes (30), a dévoilé une présentation « visant à comprendre l’intérêt de la notion d’accompagnement à la mobilité ». L'accompagnement à la mobilité désigne une prise en charge plus individualisée de la manutention des malades sans utiliser cette appellation, associée dans l'inconscient collectif au déplacement d'objets. « On est quand même des soignants. On n’est pas là pour manutentionner des sacs de pommes de terre ! », s'exclame Stéphane Michelutti, qui déclare être offusqué quand il voit des manipulateurs traiter la manutention des malades comme un simple déplacement de « l'objet patient » d'un point A à un point B.

Un geste de soin à réhabiliter

Autre donnée plaidant pour la réhabilitation de la manutention des malades : d'après une série d'entretiens effectués en nove

Il vous reste 82% de l’article à lire

Tech Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Tech Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DE LANCEMENT

1€

pendant 1 mois
puis 13 €/mois

S’abonner à Tech Imago

Auteurs

François Mallordy

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Tech Imago

22 Fév

7:30

500 millions d’euros d’« aide exceptionnelle » du gouvernement seront versés aux établissements publics et privés afin de soutenir les hôpitaux en difficultés, annonce Le monde.
21 Fév

14:40

Une étude publiée dans European Radiology, démontre que les ultrasons focalisés de faible intensité (LIFU) peuvent moduler de manière non invasive et sélective le cortex cingulaire antérieur dorsal pour réduire la perception de la douleur aiguë, les réponses autonomes et les signaux de traitement de la douleur.
20 Fév

14:00

L'exposition aux rayonnements de scanner chez des enfants et adolescents ayant subi un traumatisme crânien mineur serait associée à une incidence accrue de néoplasmes hématologiques malins (étude).

7:31

Une nouvelle méthode de segmentation automatisée permettrait une segmentation efficace et précise des organes à risque chez des patients atteints d'un cancer de la tête et du cou pour la planification de traitement en radiothérapie. Elle surpasserait les performances des experts humains en termes de temps et de précision (étude).
Tech Imago

GRATUIT
VOIR