Matthieu Caby

« Avec cette crise, on n’a jamais autant parlé des manips »

Cadre supérieur de santé au CHU de Reims, Matthieu Caby est le nouveau président de l’AFPPE depuis le mois d’octobre. Pendant les quatre années de son mandat, il entend travailler en priorité sur la problématique de la démographie des manips, l’attractivité et la reconnaissance du métier.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 19/11/20 à 7:00, mise à jour aujourd'hui à 4:00 Lecture 3 min.

« L’AFPPE va travailler sur une communication nationale auprès du grand public pour faire connaître la profession de manipulateur radio », révèle Matthieu Caby, nouvellement élu à la tête de l'association. D. R.

Docteur Imago / Les manipulateurs radio ont été très sollicités pendant l'épidémie de Covid. Quels retours avez-vous du terrain et quel regard portez-vous sur cette crise ?

Matthieu Caby / La deuxième vague apporte de nouvelles difficultés car on doit prendre en charge à la fois les patients atteints de Covid et les autres. Cela ajoute de la complexité aux flux de patients, d’autant qu’il y a une fatigue accumulée depuis la première vague. Le Ségur s’est mis en place pour essayer de répondre aux attentes des paramédicaux. La revalorisation salariale a commencé à arriver et sera totalement effective d’ici fin décembre dans la fonction publique. Les personnels du privé attendent une dotation d’état pour faire évoluer leurs traitements. Ce que les manips veulent aussi, ce sont des effectifs supplémentaires pour travailler correctement. Avec la pénurie de professionnels, c’est assez compliqué actuellement.

D. I. / Pendant la première vague, les manips ont souvent témoigné de leurs difficulté

Il vous reste 78% de l’article à lire

Tech Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Tech Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DE LANCEMENT

1€

pendant 1 mois
puis 13 €/mois

S’abonner à Tech Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Tech Imago

16 Juil

14:00

Des patients ayant reçu des doses relativement élevées de rayonnements au scanner (≥50 mSv) seraient plus susceptibles de mourir dans les deux années suivant l'administration de ces doses. Cependant, près d'un tiers à la moitié d'entre eux sont restés en vie dix ans après leur examen de scanner (étude).

7:30

Une étude publiée dans Radiography conclut que le fait de fournir les raisons des refus de demandes d'IRM dans un contexte de lombalgie pourrait servir d'outil pédagogique pour les cliniciens et contribuer à la réduction des IRM de faible valeur.
15 Juil

16:05

Un article paru dans Radiology présente le point de vue de la RSNA et de la société d'informatique médicale et d'intervention assistée par ordinateur (MICCAI) sur les considérations réglementaires, cliniques, culturelles et techniques essentielles à une adoption réussie de l'IA en imagerie.

7:30

Le SUVmax dans l'amygdale palatine est un indicateur efficace de la valeur de captation maximale des ganglions lymphatiques cervicaux non-malins chez les enfants lors d'un examen de TEP au [18F]-FDG, concluent des chercheurs israéliens dans EJNM.
Tech Imago

GRATUIT
VOIR