Pratiques professionnelles

Penser ou (re)penser la relation de soin en imagerie médicale : une réflexion à mi-chemin entre philosophie et principes éthiques

En imagerie, la place du manipulateur au cœur de la relation « soignant- soigné » reste essentielle, malgré une relation médiée par la machine et un rôle technique souvent prédominant. Au sein du trio « manipulateur-patient-machine », comment penser ou repenser la relation ? Cet article nous invite à y réfléchir, à partir de concepts philosophiques et éthiques.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 10/01/24 à 7:00 Lecture 17min.

L’aspect technique de la profession du manipulateur le renvoie plus souvent vers un rôle de technicien que de soignant. Pourtant, nous sommes bien des soignants, donc des « donneurs de soin » amenés à répondre aux besoins des patients, à travers des actes de soin associés à des gestes techniques (photo d'illustration). © Solenn Duplessy

Introduction

Que signifie l’expression « Penser la relation de soin » en médecine ? À quoi nous renvoie-t-elle ? Enfin, pourquoi est-il si important de « penser la relation » au lieu de la « vivre » tout simplement, au sein de nos services d’imagerie ? Pour la simple raison que le verbe « penser » nous invite à prendre de la distance, à réfléchir sur le sens de cette relation et sur sa finalité en médecine, en la replaçant au centre de notre réflexion. Je dirai presque, pour mieux la « repenser » et la mettre en évidence. « Penser la relation » permet ainsi de mieux comprendre et de mieux définir les enjeux de la relation de soin, en commençant par réfléchir sur l’origine de celle-ci. « Penser la relation de soin », c’est d’abord penser la relation primaire qu’une mère entretient envers son enfant, et ce, dès les premiers signes de la vie [1]. Car cette relation primaire est déjà une relation de soin qui présente deux nécessités, une organique, l’autre relationnelle. C’est en

Il vous reste 96% de l’article à lire

Tech Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Tech Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DE LANCEMENT

1€

pendant 1 mois
puis 13 €/mois

S’abonner à Tech Imago

Notes

  1. Ontologique, du grec « ôn, ontos » : étant, ce qui est et « logos » : discours, connaissance. Terme forgé au XVIIe siècle, relatif à la science de l’être.
  2. Bowlby, John, psychiatre et psychanalyste britannique, célèbre pour sa théorie de l’attachement.
  3. Cette relation a été appelée par John Bowlby « figurine d’attachement ». Devenir 2007/2 p. 151-158.
  4. Worms, Frédéric. Professeur d’histoire et de philosophie contemporaine, Université de Lille III. Directeur du Centre International d’étude de la philosophie française contemporaine à l’ENS.
  5. Ibid, p. 24. Ce qui nous renvoie à la dimension ontologique du soin, « Tout homme ayant été sujet de soin peut à son tour devenir « donneur de soin ».
  6. Accueil du patient, informations, recueil de consentement, écoute, surveillance, soins de base.
  7. « Face à face » : concept lévinassien qui introduit à la notion importante du visage dans le « face à face ». Ainsi selon le concept, ce « visage m’oblige » en quelque sorte. On est sur une relation asymétrique où le sujet qui rencontre « le visage de l’autre », doit agir sans attendre quoi que ce soit de « l’autre ».
  8. Rapin, Maurice, Professeur, Pionnier de l’ouverture du service de réanimation médicale CHU Albert Chenevier- Henri Mondor en 1970.
  9. Référence à Kant. Principe fondamental de la moralité kantienne « Agis de manière à traiter la personne d’autrui jamais seulement comme moyen, mais toujours en même temps comme une fin ». E. Kant, Fondements de la métaphysique des mœurs, 1785.
  10. Philosophie lévinassienne : pour Levinas « le rapport social est avant tout d’ordre éthique. L’expérience, l’idée de l’infini, se tient dans le rapport avec autrui ». Calin Rodolphe, « Lexique lévinassien », dans Cités 2006/1 (n° 25), pages 139 à 148.
  11. L’attitude relationnelle du manipulateur prédomine en fonction des postes. Par exemple en radiologie interventionnelle, la durée des examens permet un échange avec le patient beaucoup plus important qu’au scanner ou la rapidité des examens limite les temps d’échanges.
  12. Relation à l’image que l’on peut définir en termes de « cure ». (un des rôles du manipulateur étant de produire des images dans le but d’établir un diagnostic)
  13. « Intentionnalité de conscience » : concept développé par Husserl, philosophe allemand, XXe. Ce concept signifie : établir une relation de conscience avec quelque chose ou quelqu’un, à partir d’une intention particulière.
  14. Courant phénoménologique : courant majeur de la philosophie contemporaine dont le fondateur est Husserl. Et dont le concept majeur est celui de l’intentionnalité. La phénoménologie analyse l’expérience humaine, elle travaille à partir des vécus subjectifs.
  15. Implants cochléaires : implants destinés à traiter des surdités sévères. L’implantation peut être unilatérale ou bilatérale.
  16. Les patients implantés cochléaires reçoivent la parole de manière déformée, il est donc important même s’ils nous comprennent, qu’ils puissent continuer à pouvoir lire sur les lèvres.
  17. Réponses B1 et B2.
  18. Citée en A3.
  19. Recanati, François, XXIe, philosophe du langage français. A apporté la notion de « double dimension » dans l’acte de parole, à travers le concept d’intention. Laugier, Sandra.  « Acte de langage ou pragmatique ? » Revue de métaphysique et de morale 2004/2 (n° 42), pages 279 à 303.

Auteurs

Viviane Scorletti-Perrier

Manipulatrice en radiologie interventionnelle Groupe GRX imagerie médicale, clinique Pasteur Toulouse

Doctorante en 4e année de philosophie, rattachée au laboratoire Éthique Éducation Santé de l’université de Tours

Bibliographie

  1. Worms F., Le moment du soin, A quoi tenons-nous ?, Paris, PUF, collection « Éthique et philosophie morale », 2010.
  2. Ibid. p. 24.
  3. Lévinas E., Le temps et l’autre, Paris, PUF, 1983, p 21.
  4. Tereno S., Soares I., Martins E. et coll., « La théorie de l’attachement : son importance dans un contexte pédiatrique », in Devenir, 2007/2, vol. 19, p. 151-188. https://www.cairn.info/revue-devenir-2007-2-page-151.htm. Consulté le 2 janvier 2024.
  5. Worms F., op. cit. p. 21.
  6. Lévinas E., Éthique et infini, Paris, Éditions Librairie Générale Française, Collection « Biblio essais », 2016.
  7. Mayeroff M., On caring, Harper Perennial, 1990, 123 p.
  8. Husserl E., Idées directrices pour une phénoménologie, Paris, Éditions Gallimard, 1950.
  9. Austin, J.L. « Quand dire, c’est faire », Paris, Éditions Points, 1970.

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Tech Imago

21 Fév

14:40

Une étude publiée dans European Radiology, démontre que les ultrasons focalisés de faible intensité (LIFU) peuvent moduler de manière non invasive et sélective le cortex cingulaire antérieur dorsal pour réduire la perception de la douleur aiguë, les réponses autonomes et les signaux de traitement de la douleur.
20 Fév

14:00

L'exposition aux rayonnements de scanner chez des enfants et adolescents ayant subi un traumatisme crânien mineur serait associée à une incidence accrue de néoplasmes hématologiques malins (étude).

7:31

Une nouvelle méthode de segmentation automatisée permettrait une segmentation efficace et précise des organes à risque chez des patients atteints d'un cancer de la tête et du cou pour la planification de traitement en radiothérapie. Elle surpasserait les performances des experts humains en termes de temps et de précision (étude).
19 Fév

13:41

Dans une étude évaluant la performance d’un algorithme d’apprentissage profond pour aider les radiologues à améliorer l’efficacité et la précision du diagnostic sur les radiographies thoraciques, les participants chargés d’identifier les résultats anormaux ont obtenu de meilleurs résultats avec l’aide de l’IA.
Tech Imago

GRATUIT
VOIR