Innovation

Des chercheurs développent une technologie pour générer des images injectées virtuelles

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 05/02/24 à 7:00
Salle IRM, logo recyclage, développement durable, écologie

Des chercheurs développent actuellement un système d’intelligence artificielle qui permettrait de générer des images virtuelles d’examens injectés sans utilisation de produits de contraste (photo d'illustration). © C. F.

Aux États-Unis, des chercheurs de l’université Case Western Reserve à Cleveland (Ohio) développent actuellement un système d’intelligence artificielle qui permettrait de générer des images virtuelles d’examens injectés sans utilisation de produits de contraste. Ils viennent d’obtenir une subvention de 1,1 million de dollars pour développer leur technologie.

« Un processus plus sûr, plus rapide et moins coûteux »

Ces recherches associent des radiologues et des data scientists. Selon eux, s’affranchir des produits de contraste en imagerie offrirait un processus plus sûr, plus rapide et moins coûteux : « L'imagerie injectée virtuelle pourrait permettre d'économiser du temps et de l'argent tout en continuant à fournir les meilleurs soins aux patients, avancent-ils dans un communiqué de leur université. Cette technologie pourrait également contribuer à alléger le fardeau des problèmes potentiels de la chaîne d'approvisionnement, tels que la pénurie mondiale de produits de contraste iodés

Il vous reste 30% de l’article à lire

Tech Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Tech Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DE LANCEMENT

1€

pendant 1 mois
puis 13 €/mois

S’abonner à Tech Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Tech Imago

21 Fév

14:40

Une étude publiée dans European Radiology, démontre que les ultrasons focalisés de faible intensité (LIFU) peuvent moduler de manière non invasive et sélective le cortex cingulaire antérieur dorsal pour réduire la perception de la douleur aiguë, les réponses autonomes et les signaux de traitement de la douleur.
20 Fév

14:00

L'exposition aux rayonnements de scanner chez des enfants et adolescents ayant subi un traumatisme crânien mineur serait associée à une incidence accrue de néoplasmes hématologiques malins (étude).

7:31

Une nouvelle méthode de segmentation automatisée permettrait une segmentation efficace et précise des organes à risque chez des patients atteints d'un cancer de la tête et du cou pour la planification de traitement en radiothérapie. Elle surpasserait les performances des experts humains en termes de temps et de précision (étude).
19 Fév

13:41

Dans une étude évaluant la performance d’un algorithme d’apprentissage profond pour aider les radiologues à améliorer l’efficacité et la précision du diagnostic sur les radiographies thoraciques, les participants chargés d’identifier les résultats anormaux ont obtenu de meilleurs résultats avec l’aide de l’IA.
Tech Imago

GRATUIT
VOIR